Où et quand commencent les violences faites aux enfants ?

Comment consoler nos blessures ? 

 

« Il existe sans doute dans chaque famille, à des degrés différents, une histoire de la violence. Qu’il s’agisse de reproches et de jugements incessamment répétés, d’injonctions, de non-dits et parfois de violence physique. Dans mon histoire familiale, la violence physique et psychologique semble s’être répétée sur plusieurs générations, me traversant enfant, me laissant souvent démunie une fois devenue adulte et maman, avec cette fameuse peur de reproduire.

Au-delà de cette expérience personnelle, j’ai à plusieurs reprises croisé le chemin d’enfants victimes de maltraitance, dans différents milieux, de différents âges. 

Alors, s’est imposé le besoin de penser un spectacle pour tenter de réparer ces blessures, celles qui ne m’appartiennent pas et celles que je ne veux pas transmettre. 

Un spectacle dans lequel je souhaite mêler théâtre d’objets et jeu d’acteurs pour mettre, à juste distance, des mots et des images sur certains nœuds de l’enfance.

J’imagine comme point de départ deux personnages pittoresques, Athéna et Éd, qui ont créé une brigade d’intervention pour enfants. Sortes de justiciers non masqués, à la frontière du fantastique, ces personnages auront toutes les libertés : celles de guérir et de demander réparation, celles de remonter dans le temps et de changer le cours des histoires, celles d’imaginer, de rire et d’émouvoir. Celle enfin de permettre aux enfants peut-être un jour concernés, d’exprimer leur NON ! »  

 

Gaëlle Moquay

Depuis qu’elle est enfant Athéna a toujours essayé de comprendre. Comprendre pourquoi le ciel n’est pas toujours bleu, pourquoi le grand méchant loup veut manger le petit chaperon rouge et pourquoi dans la tête de son père c’est aussi vertigineux qu’un trou noir.

Alors, adulte, elle a décidé de devenir enquêtrice dans une brigade d’intervention un peu spéciale : « Le bureau de réparation des enfants blessés ».

Dans son office-atelier, accompagnée d’Éd son partenaire, elle mène des investigations, reçoit des enfants de tous âges, bricole comme elle peut à cœur ouvert pour essayer de réparer les fêlures. Et souvent, ça marche, parce qu’avec un prénom de déesse elle doit forcément avoir des pouvoirs un peu magiques.


La distribution

Conception, écriture : Gaëlle Moquay

 

Objets, construction : Julien Aillet

 

Dramaturgie, collaboration à la mise en scène : Marie Levavasseur

 

Jeu : Gaëlle Moquay et Cédric Vernet

 

Création sonore : en cours

 

Création lumière : en cours

 

Costumes : en cours

+
AUTHENTIFICATION
X
USERNAME:
PASSWORD: